Karpatt
Bienvenue sur le forum Karpatt

Karpatt

forum officiel du groupe Karpatt
 
AccueilAccueil  le myspace Karpattle myspace Karpatt  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Filou
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1531
Age : 78
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Jeu 16 Avr 2009 - 13:32

Citation :

DISCRIMINATION
Le Conseil d'Etat annule le concours interne de police 2007


Le jury aurait notamment demandé au brigadier d'origine marocaine ce qu'il pensait du gouvernement de la France, avec des ministres arabes et un président à moitié hongrois?".


Après la plainte d'un policier parisien pour discrimination raciale, le concours interne de police 2007 a été annulé le 10 par le Conseil d'Etat, a-t-on appris jeudi 16 avril, auprès de l'avocat du plaignant Me Kamel Maouche. Selon l'avocat, le jury aurait demandé au brigadier d'origine marocaine "s'il revenait souvent au Maroc, ce qu'il pensait de la corruption des fonctionnaires de police marocains, s'il était pour ou contre la discrimination positive, s'il pratiquait le ramadan, si sa femme était maghrébine et si elle portait le voile", a-t-il énuméré.
La dernière question, mentionnée dans la décision du Conseil d'Etat, était: "Ne trouvez-vous pas bizarre que ce gouvernement de la France, avec des ministres arabes et un président à moitié hongrois?".

Âgé d'une quarantaine d'années, l'homme faisait partie des 50 policiers retenus pour passer les épreuves orales de septembre 2007 sur les 700 candidats qui s'étaient présentés, a précisé Me Maouche. Outre les épreuves d'anglais, de droit et de sport, ce gradé devait répondre aux questions du jury.
Après avoir appris qu'il n'avait obtenu que 4 sur 20 à cette épreuve, une note inférieure à 5 sur 20 étant éliminatoire, le candidat éconduit a contacté le MRAP puis la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité qui a saisi le "Conseil d'Etat.

Le Conseil d'Etat "a considéré dans sa décision que c'était une rupture au principe d'égal accès aux emplois publics", a conclu Me Maouche pour qui "c'est une des premières décisions en la matière".
La ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie a assuré jeudi que les autorités allaient "bien entendu tenir compte du Conseil d'Etat". "Ce qui est important pour l'honneur mais également pour la crédibilité du corps et pour la confiance qu'on lui fait, c'est qu'il y ait des sanctions quand il y a un problème", a-t-elle dit sur France Inter.
"Il y a un grand nombre de policiers qui sont de confessions diverses et il n'y a pas de discrimination en l'espèce, parce que nous sommes dans un pays où la liberté religieuse est un principe fondamental et je la fais respecter bien entendu", a-t-elle affirmé.

Revenir en haut Aller en bas
Filou
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1531
Age : 78
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Sam 18 Avr 2009 - 9:26

L'homme poussé par un policier serait mort d'une hémorragie

Ian Tomlinson est décédé en marge des manifestations anti-G20 à Londres après avoir été jeté au sol par un policier. Une première autopsie avait conclu qu'il était mort d'une crise cardiaque.

Une nouvelle autopsie a révélé que l'homme décédé en marge des manifestations anti-G20 à Londres, peu après avoir été jeté au sol par un policier, est mort d'une hémorragie abdominale, a annoncé vendredi 17 avril l'avocat de la famille. Une première autopsie avait fait état d'une mort par crise cardiaque. Le policier suspendu à la suite de ce décès est à présent entendu "pour homicide involontaire présumé", a précisé de son côté l'IPCC, la commission indépendante étudiant les plaintes à l'encontre de la police, chargée d'une enquête sur cette affaire.
Ian Tomlinson, 47 ans rentrait chez lui, ce 1er avril, quand il s'est retrouvé au milieu des manifestants qui protestaient contre le sommet du G20 aux alentours de la banque d'Angleterre, dans le centre de Londres.

Par ailleurs un deuxième policier a été suspendu cette semaine après la mise en ligne d'une vidéo, le montrant en train de donner un coup de matraque à une protestataire pendant une manifestation contre le sommet du G20 le 2 avril.
Revenir en haut Aller en bas
Filou
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1531
Age : 78
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Mar 28 Avr 2009 - 19:10

Les violences illégitimes de la police envers les mineurs
NOUVELOBS.COM | 28.04.2009 | 11:14

Pour la première fois, la CNDS publie, simultanément à la sortie de son bilan 2008, une étude recensant les violences excessives à l'égard des adolescents, enfants ou bébés.
La CNDS (Commission nationale de déontologie de la sécurité) publie pour la première fois, mardi 28 avril, accompagnant son bilan 2008, une étude recensant des exemples de "violences illégitimes" des forces de l'ordre envers les moins de 18 ans. Celle-ci concerne des adolescents mais aussi des enfants et des bébés.
Recours "excessif" à la force lors d'une interpellation, fouille de sécurité "injustifiée" ou placement en rétention administrative comparable à de la "maltraitance" : la Commission a traité depuis sa création en 2000 soixante-cinq dossiers concernant des mineurs (environ 10% du total), "dont 50 ont fait apparaître un ou plusieurs manquements".

Manquements très répandus

Surtout, la Commission souligne que "la répétition de certains manquements donne à penser qu'ils sont beaucoup plus répandus que les chiffres ne le laissent supposer".
Sur la garde à vue, il est rappelé qu'elle ne peut concerner un mineur qu'à condition d'en informer immédiatement le procureur, et qu'un examen médical doit être demandé "en urgence" en cas de blessure.
En 2005, un jeune homme qui venait d'être violemment plaqué au sol par un policier d'Evry l'interpellant pour outrage et rébellion a été placé en garde à vue "au lieu d'être transporté immédiatement à l'hôpital alors qu'il était incapable de s'alimenter du fait de fractures aux dents et au nez", cite en exemple la Commission.

Confrontations violentes

Face à un mineur, recommande la CNDS, "un policier ou un gendarme doit avant tout éviter toute confrontation violente". "Vulnérables", "fragiles psychologiquement", les mineurs sont aussi "susceptibles de réactions moins maîtrisées que les adultes", et dans bien des cas une convocation au commissariat serait préférable à une interpellation.

Enfants en rétention

La CNDS critique aussi le placement de familles entières, enfants et nourrissons y compris, dans des centres de rétention administrative (CRA). Depuis que certains CRA sont habilités à accueillir des familles, relève la Commission, "la rétention (qui n'est pas une peine mais en a tous les effets) et l'expulsion de mineurs se banalisent en France malgré les souffrances psychologiques et physiques graves qu'elles peuvent leur causer".
Revenir en haut Aller en bas
Filou
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1531
Age : 78
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Mar 28 Avr 2009 - 19:11

Un rapport blâme des méthodes policières musclées

La Commission nationale de la déontologie de la sécurité s'alarme notamment des fouilles à nu et des menottages devenus "la règle", et non "l'exception".

Dans son rapport annuel, remis mardi 28 avril au président de la République, la Commission nationale de la déontologie de la sécurité (CDNS) pointe le recours trop systématique des forces policières et pénitentiaires aux fouilles à nu et au menottage. Qu'ils soient policiers ou agents de l'administration pénitentiaire, ils ont trop facilement recours à ces procédures qui devraient rester exceptionnelles. Présidée par le magistrat Roger Beauvois, la CNDS, une autorité administrative indépendante chargée de veiller au respect des règles de déontologie par les personnels chargés de la sécurité, a traité 147 dossiers en 2008, dont 44 ont été jugés irrecevables. Dans les 103 dossiers restants, la Commission a constaté des manquements à la déontologie dans 60% des cas (62 dossiers).

Violence en prison

Fait inhabituel, la CNDS a décidé en 2008 de publier deux rapports spéciaux au Journal officiel jugeant que les autorités saisies n'avaient pas suffisamment pris en compte ses recommandations. Dans l'un des dossiers, il s'agissait de violences commises en prison et "traitées de manière inadéquate par la direction de l'établissement", dans l'autre de violences subies par un étranger après son refus d'embarquement.

70 ans, nu ou en slip

Comme tous les ans, la plupart des dossiers transmis à la CNDS concernent la police nationale (106 sur 147) et plus particulièrement des gardes à vue. Dans ce contexte, "la Commission constate pour la sixième année consécutive, que le menottage continue à être la règle et non l'exception". Elle déplore également que de nombreux fonctionnaires "pratiquent de manière quasi-systématique des fouilles à nu" au détriment du "respect de la dignité de la personne". Elle a notamment été saisie du cas d'un couple de retraités, âgés de 70 ans, qui se sont rendus à une convocation au commissariat d'Athis-Mons où la femme à dû se déshabiller complètement, sous-vêtements compris, tandis que son mari a été palpé en slip et en t-shirt. Plus sévère, la CNDS a rappelé que le menottage de détenus lors de transferts à l'hôpital ou à l'hôpital pouvait constituer un traitement inhumain ou dégradant, tout comme des fouilles répétées des cellules et des prisonniers dès qu'ils entrent ou sortent de leurs cellules.

Mayotte : des enfants attendent leur expulsion

Plusieurs membres de la CNDS se sont rendus l'an dernier en Guyane et à Mayotte où ils se sont particulièrement penchés sur les problèmes de reconduites à la frontière et de conditions dans les centres de rétention. La commission s'indigne de textes dérogatoires spécifiques pour l'outre-mer qui "ne font qu'accroître les inégalités de droits et de traitement entre les personnes retenues". Comme par ailleurs en France, la CNDS s'est dit "très préoccupée par la présence d'enfants en attente d'expulsion" à Mayotte. Elle "condamne l'organisation du centre" de rétention dans l'île "qui engendre une zone de non-droit, où le déni de dignité est accepté par la puissance publique à l'encontre de personnes en situation précaire".

Gardes à vue inadaptée

Enfin, la commission s'est inquiétée de la prise en charge inadaptée de personnes sous l'influence de l'alcool ou de drogue notamment dans les locaux de garde à vue. Elle "préconise la généralisation de dispositifs de vidéosurveillance à toutes les cellules de dégrisement et de garde à vue".
Revenir en haut Aller en bas
Filou
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1531
Age : 78
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Ven 1 Mai 2009 - 14:39

SEINE-SAINT-DENIS
Un policier pourchassé par ses collègues se tue

Le policier à moto, qui n'était pas en service, avait été pris en chasse dans la région parisienne, vraisemblablement après avoir grillé un feu rouge.

Un policier en civil s'est tué lors d'un accident de moto, tôt jeudi 30 avril, à Pierrefitte-sur-Seine (Seine-Saint-Denis), alors qu'il était poursuivi par des collègues, a-t-on appris de source policière.
Selon les premiers éléments de l'enquête, un motard aurait grillé un feu rouge vers 6h00 du matin au niveau de la Porte de la Chapelle dans le nord de Paris et aurait refusé de se laisser contrôler.
"Il n'avait pas le comportement d'une personne ivre", précise une source policière. Au guidon d'une moto Kawasaki 750, l'homme a pris la fuite poursuivi par un véhicule Mondeo de la Brigade anticriminalité (BAC) de Paris sur l'autoroute A1. Quelques minutes après, le motard prenait la sortie Pierrefitte-sur-Seine.

Violent accident

Au bout de quelques centaines de mètres, le motard a perdu le contrôle de son deux-roues dans une courbe, a traversé un terre-plein central et a percuté une automobile qui arrivait en face avant de finir sa course dans un poteau.
Agé de 35 ans, la victime aurait le grade de gardien de la paix. Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances exactes du drame.
Revenir en haut Aller en bas
Filou
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1531
Age : 78
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Mer 6 Mai 2009 - 18:41

1er mai : des policiers en civil auraient provoqué les gendarmes
NOUVELOBS.COM | 06.05.2009 | 17:51

Une demi-douzaine de policiers en civil se sont infiltrés parmi les manifestants à Paris et ont volontairement provoqué des gendarmes mobiles, affirme Le Canard enchaîné. La préfecture de police dément toute provocation.

Des policiers en civil se sont infiltrés parmi les manifestants du 1er mai à Paris et ont volontairement provoqué des gendarmes mobiles, affirme Le Canard enchaîné du mercredi 6 mai.
Une information en partie démentie auprès de nouvelobs.com par la préfecture de police de Paris : celle-ci dément "catégoriquement la moindre provocation" de la part des policiers, mais reconnaît qu'il y avait bien des policiers en civil lors de la manifestation.

Il y a eu provocation, selon Le Canard

Selon l'hebdomadaire satirique, il était un peu plus de 20h place de la Bastille quand la gendarmerie mobile a été chargée de disperser "un groupe de jeunes punks" rassemblés sur les marches de l'Opéra. C'est alors qu'"une demi-douzaine d'encapuchonnés, baskets aux pieds, crânes rasés et bardés d'autocollants 'Casse-toi pauv'con' ou 'Rêve général', volent au secours de leurs camarades zonards", raconte Le Canard.
Ces "encapuchonnés", dont "certains ont le visage masqué", précise le journal, "invectivent les gendarmes, les provoquent". Les jeunes sont aussitôt embarqués dans les fourgons de la gendarmerie, excepté "la demi-douzaine de provocateurs qui réussissent à s'évaporer".

Des photos des policiers

Le Canard enchaîné affirme être en possession de photos de ces "chauffeurs de manif", sur lesquelles on les verrait en train de sortir "deux par deux, de fourgons de police stationnés boulevard Richard-Lenoir".
Le but de ce type d'opération, selon Le Canard, est de chercher à prendre les casseurs en flagrant délit, quitte à les provoquer.
Ces "faux manifestants", indique le journal, font partie d'une "compagnie de sécurisation". Créée en 2005 par Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur, au moment des manifestations lycéennes, ces "compagnies" avaient pour mission officielle de "protéger les manifestants" contre les casseurs. Aujourd'hui, le principe s'est installé de manifestation en manifestation, et pourrait même être copié "ailleurs en France", ajoute l'hebdomadaire.

Démenti de la préfecture

Si Marie Lajus, responsable de la communication de la préfecture de police de Paris, a démenti mercredi auprès de nouvelobs.com toute provocation de la part des policiers en civil, elle a cependant reconnu que "depuis toujours sont présents quelques dizaines de policiers en civils à Paris lors des manifestations." "Ces policiers sont chargés d'interpeller des casseurs ou auteurs d'agressions, d"infractions contre des manifestants ou des forces de l'ordre", a-t-elle indiqué.
Revenir en haut Aller en bas
mamz
En pleine mer
avatar

Féminin
Nombre de messages : 585
Age : 39
Localisation : caen
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Jeu 7 Mai 2009 - 12:33

Filou a écrit:
C'est alors qu'"une demi-douzaine d'encapuchonnés, baskets aux pieds, crânes rasés et bardés d'autocollants 'Casse-toi pauv'con' ou 'Rêve général', volent au secours de leurs camarades zonards", raconte Le Canard.

mouarf ... pour une fois qu'ils arrivent à écrire 2 mots sans faute d'orthographe ils se gourrent moqueur
Revenir en haut Aller en bas
http://mamzrick.forumactif.com/portal.htm
Gonzesse
Chose qui dort dans un lit
avatar

Féminin
Nombre de messages : 117
Age : 55
Localisation : Bourges La Ville du Printemps
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Dim 24 Mai 2009 - 12:07

Voilà, mon affaire à moi a été jugée le 20/05/09. Je vous avais parlé de ce policier qui m'avait agressée sexuellement sur mon lieu de travail...

Les faits ont été requalifiés en coupable de "harcèlement sexuel" - 6 mois avec sursis et une amende de 1500 euros, et ma qualité de victime a été reconnue. Je n'avais demandé aucune indemnité.

Il peut encore faire appel jusqu'au 30/05, je pense qu'il va le fnaire car avec sa condamnation normalement il perd son boulot.


Que tout çà est difficile à supporter... No
Revenir en haut Aller en bas
Filou
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1531
Age : 78
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Dim 24 Mai 2009 - 14:04

C'est clair, mais moins pire que s'il avait été blanchi comme ça arrive si souvent. Courage pour la suite si appel il y a. :topla:
Revenir en haut Aller en bas
Gonzesse
Chose qui dort dans un lit
avatar

Féminin
Nombre de messages : 117
Age : 55
Localisation : Bourges La Ville du Printemps
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Lun 8 Juin 2009 - 19:16

il fait appel ce connard je craque
Revenir en haut Aller en bas
Ricky
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3083
Age : 53
Localisation : Franche-Comté
Humeur : Karpattesque
Date d'inscription : 10/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Lun 8 Juin 2009 - 20:36

c'était à prévoir pas jouasse
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/mamzrick
Ricky
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3083
Age : 53
Localisation : Franche-Comté
Humeur : Karpattesque
Date d'inscription : 10/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Jeu 11 Juin 2009 - 18:51

Un chihuahua tasé et abattu de 3 balles par la police...



Aux Etats-Unis dans l’Ohio, un croisé chihuahua nommé Jack, a été froidement abattu par un officier de police.

Les Bullock avaient offert le jeune chien à un de leurs fils, âgés d'une quinzaine d'années quelques temps auparavant.

La famille avait laissé l'animal sous le porche de leur maison pendant leur absence.

De retour, quelques heures plus tard, ils ont été scandalisés d’apprendre que leur petit chien avait été abattu de trois balles !

C’est terrible déclare Sharon Bullock « mon fils réclame son chien chaque soir, il a du mal à trouver le sommeil. »

Les Bullock ont raconté à leurs deux plus jeunes fils, âgés respectivement de 3 et 5 ans que Jack était parti et ne reviendrait pas.

De plus, bien que les Bullock réalisent que c’était une erreur de laisser leur croisé chihuahua seul devant le porche de leur maison alors qu’ils n’étaient pas là; ils n’admettent pas que leur chien ait été tué froidement. "Il n’avait jamais mordu personne auparavant et était tellement gentil".

Les policiers aurait du appeler la SPA locale plutôt que de le tuer sans réfléchir !

Selon Scott Bullock, c’est affligeant que deux hommes n’aient pas réussi à maîtriser un tout petit chien.

Alors que les officiers se trouvent des excuses en affirmant avoir suivi la procédure...

Pour sa défense, l'un des deux officiers présent lors du carnage, affirme qu’il aurait été mordu de nombreuses fois et aux deux mains. Une dent du chien serait même restée enfoncée dans sa main!

Ils ont tenté de le taser, en vain, trois balles auront été indispensables pour le mettre à terre !

Triste histoire, qui laisse trois jeunes enfants un peu orphelins …
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/mamzrick
Filou
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1531
Age : 78
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Ven 19 Juin 2009 - 15:32

Citation :
Le gendarme de 43 ans était sous mandat de dépôt depuis fin mai pour avoir émasculé l'amant de sa femme, à Reichshoffen. Il a été retrouvé pendu avec les sangles de sa housse de couette dans sa cellule.
Revenir en haut Aller en bas
Ricky
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3083
Age : 53
Localisation : Franche-Comté
Humeur : Karpattesque
Date d'inscription : 10/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Lun 29 Juin 2009 - 10:37



Deux policiers marseillais seront jugés prochainement pour avoir causé la mort sur un passage piéton d'un adolescent de 14 ans, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

La juge d'instruction Carine Bargoin vient de renvoyer les deux hommes, respectivement âgés de 24 et 31 ans, pour "homicide involontaire par imprudence".

Le 23 juin 2007, à Saint-Joseph, dans les quartiers nord de la ville, le conducteur de la voiture de police avait fauché le petit Nelson, qui traversait avec son vélo, en compagnie de quelques copains. L'affaire avait causé un certain émoi à Marseille et les services de police dépêchés sur les lieux avaient dû faire face à l'indignation de la population.

L'enquête et les expertises, ainsi que le révèle le quotidien "La Provence" dans son édition de lundi, ont démontré que les policiers, qui se rendaient à l'hôpital Nord pour une simple relève d'effectifs, roulaient à une vitesse inadaptée qui a été estimée à 73 km/h. Les investigations n'ont toutefois pas permis de démontrer si le véhicule de police avait brûlé le feu rouge ou non. Le petit Nelson est mort projeté à une vingtaine de mètres de lieu de l'impact.

Le procès s'ouvrira dans quelques mois. Une marche silencieuse est organisée samedi à proximité des lieux du drame. AP
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/mamzrick
Filou
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1531
Age : 78
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Dim 12 Juil 2009 - 20:03

Citation :
"Joachim Gatti a perdu un œil du fait de la brutalité policière"
lettre ouverte de Stéphane Gatti sur les circonstances dans lesquelles son fils Joachim Gatti a perdu un oeil.



Le matin du mercredi 8 Juillet, la police avait vidé une clinique occupée dans le centre-ville. La clinique, en référence aux expériences venues d’Italie, avait pris la forme d’un "centro sociale" à la française : logements, projections de films, journal, défense des sans-papiers, repas…
Tous ceux qui réfléchissent au vivre ensemble regardaient cette expérience avec tendresse. L’évacuation s’est faite sans violence. Les formidables moyens policiers déployés ont réglé la question en moins d’une heure. En traversant le marché le matin, j’avais remarqué leurs airs affairés et diligents.
Ceux qui s’étaient attachés à cette expérience et les résidents ont décidé pour protester contre l’expulsion d’organiser une gigantesque bouffe dans la rue piétonnière de Montreuil.
Trois immenses tables de gnocchi (au moins cinq mille) roulés dans la farine et fabriqués à la main attendaient d’être jetés dans le bouillon. Des casseroles de sauce tomate frémissaient. Ils avaient tendu des banderoles pour rebaptiser l’espace. Des images du front populaire ou des colonnes libertaires de la guerre d’Espagne se superposaient à cette fête parce que parfois les images font école. J’ai quitté cette fête à 20h en saluant Joachim.

A quelques mètres de là, c’était le dernier jour dans les locaux de la Parole errante à la Maison de l’arbre rue François Debergue, de notre exposition sur Mai 68. Depuis un an, elle accueille des pièces de théâtres, des projections de films, des réunions, La nuit sécuritaire, L’appel des Appels, des lectures, des présentations de livres… Ce jour-là, on fermait l’exposition avec une pièce d’Armand Gatti "L’homme seul" lue par Pierre Vial de la Comédie Française et compagnon de longue date. Plusieurs versions de la vie d’un militant chinois s’y confrontent : celle de la femme, des enfants, du père, du lieutenant, du général, des camarades…
C’était une lecture de trois heures. Nous étions entourés par les journaux de Mai. D’un coup, des jeunes sont arrivés dans la salle, effrayés, ils venaient se cacher... ils sont repartis. On m’a appelé. Joachim est à l’hôpital à l’hôtel Dieu. Il était effectivement là. Il n’avait pas perdu conscience. Son visage était couvert de sang qui s’écoulait lentement comme s’il était devenu poreux. Dans un coin, l’interne de service m’a dit qu’il y avait peu de chance qu’il retrouve l’usage de son œil éclaté. Je dis éclaté parce que je l’apprendrais plus tard, il avait trois fractures au visage, le globe oculaire fendu en deux, la paupière arrachée...

Entre ces deux moments ; celui où je l’ai quitté à la fête aux gnocchi et l’hôtel Dieu que s’était-il passé ? Il raconte :
"Il y a eu des feux d’artifice au dessus du marché. Nous nous y sommes rendus. Immédiatement, les policiers qui surveillaient depuis leur voiture se sont déployés devant. Une minute plus tard, alors que nous nous trouvions encore en face de la clinique, à la hauteur du marché couvert, les policiers qui marchaient à quelques mètres derrière nous, ont tiré sur notre groupe au moyen de leur flashball. A ce moment-là je marchais et j’ai regardé en direction des policiers. J’ai senti un choc violent au niveau de mon œil droit. Sous la force de l’impact je suis tombé au sol. Des personnes m’ont aidé à me relever et m’ont soutenu jusqu’à ce que je m’assoie sur un trottoir dans la rue de Paris. Devant l’intensité de la douleur et des saignements des pompiers ont été appelés."

Il n’y a pas eu d’affrontement. Cinq personnes ont été touchés par ces tirs de flashball, tous au dessus de la taille. Il ne peut être question de bavures. Ils étaient une trentaine et n’étaient une menace pour personne. Les policiers tirent sur des images comme en témoigne le communiqué de l’AFP :
"Un jeune homme d’une vingtaine d’années, qui occupait, avec d’autres personnes, un squat évacué mercredi à Montreuil (Seine-Saint-Denis), a perdu un œil après un affrontement avec la police, a-t-on appris de sources concordantes vendredi. Le jeune homme, Joachim Gatti, faisait partie d’un groupe d’une quinzaine de squatters qui avaient été expulsés mercredi matin des locaux d’une ancienne clinique. Ils avaient tenté de réinvestir les lieux un peu plus tard dans la soirée mais s’étaient heurtés aux forces de l’ordre. Les squatters avaient alors tiré des projectiles sur les policiers, qui avaient riposté en faisant usage de flashball, selon la préfecture, qui avait ordonné l’évacuation. Trois personnes avaient été arrêtées et un jeune homme avait été blessé à l’œil puis transporté dans un hôpital à Paris, selon la mairie, qui n’avait toutefois pas donné de précision sur l’état de gravité de la blessure. "Nous avons bien eu connaissance qu’un jeune homme a perdu son œil mais pour le moment il n’y a pas de lien établi de manière certaine entre la perte de l’œil et le tir de flashball", a déclaré vendredi la préfecture à l’AFP."

D’abord, la police tire sur l’image d’un jeune de 20 ans qui essaye de reprendre son squat. Et pour la police et les médias, cela vaut pour absolution, et c’est le premier scandale.

Quant à Joachim, faut-il rétablir la vérité sur l’identité de Joachim Gatti ne serait-ce que pour révéler la manipulation des identités à laquelle se livre la police pour justifier ses actes , comme s’il y avait un public ciblé sur lequel on pouvait tirer légitimement ?

Joachim n’a pas 20 ans mais 34 ans.
Il n’habitait pas au squat, mais il participait activement aux nombreuses activités de la clinique.
Il est cameraman.
Il fabrique des expositions et réalise des films.
Le premier film qu’il a réalisé s’appelle "Magume". Il l’a réalisé dans un séminaire au Burundi sur la question du génocide. Aujourd’hui, il participe à la réalisation d’un projet dans deux foyers Emmaüs dans un cadre collectif.

On devrait pouvoir réécrire le faux produit par l’AFP en leur réclamant de le publier. Il serait écrit simplement - mais au moins ceci - :

Joachim Gatti, un réalisateur de 34 ans a reçu une balle de flashball en plein visage alors qu’il manifestait pour soutenir des squatteurs expulsés. Il a perdu un œil du fait de la brutalité policière.

Stéphane Gatti, père de Joachim


Dernière édition par Filou le Dim 12 Juil 2009 - 20:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Filou
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1531
Age : 78
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Dim 12 Juil 2009 - 20:06

Citation :
FLASH BALLS à MONTREUIL ET AILLEURS...

Chasse à l’opposant : la police vise des manifestants à la tête, tire
et blesse très grièvement l’un d’eux à Montreuil


Mercredi 8 juillet à 6H du matin, la police et le Raid ont procédé à
l’expulsion de la Clinique occupée, 42 boulevard de Chanzy à
Montreuil, un immeuble vide situé place du marché qui, depuis janvier
2009, avait été investi par de nouveaux habitants et accueillait de
nombreuses activités collectives, ouvertes à la population, ciné club,
radio de rue, cantine, et permanence pour rompre l’isolement des ayant
droit face aux institutions sociales et s’organiser sur les problèmes
de logement.

Le soir du 8 juillet, une cantine de rue et un rassemblement contre
cette expulsion étaient organisés rue du capitaine Dreyfus. Les
manifestants se sont ensuite dirigés vers la Clinique, allumant des
feux d’artifice avant de dialoguer avec les 3 vigiles chargés de
garder l’immeuble expulsé. Lors de l’arrivée des forces de l’ordre,
celles-ci ont violemment chargé les manifestants en utilisant à de
nombreuses reprises des flash ball et en visant les manifestants à la
tête. Parmi eux, un participant à la coordination des intermittents et
précaires a été atteint à un œil par l’un de ces tirs. Il est
actuellement hospitalisé et a été opéré. Le pronostic médical est des
plus réservé : il n’aurait que très peu de chances de ne pas perdre
cet œil.

Au moins trois personnes sont depuis maintenues en garde à vue.

Nous ne saurions recenser l’ensemble des blessures irréversibles dues
à l’utilisation de ces armes dans le maintien de l’ordre. Rappelons
toutefois qu’en moins d’un an, au moins trois manifestants ont été
grièvement atteints à l’œil : ce fut le cas d’un lycéen Nantais lors
d’une manifestation à l’automne dernier et d’un Toulousain qui
participait à une autoréduction dans un supermarché ce printemps.

La dotation en flash ball de la police a été appuyée par l’argument
que ces armes seraient non létales et que leur usage serait
rigoureusement encadré. Les faits démontrent qu’il n’en est rien :
assurée de son immunité, la police utilise quotidiennement ces flash
ball de façon offensive en ignorant délibérément les principes
supposés régler leurs interventions dont celui de « proportionnalité
de la riposte » , et sans hésiter à s’en servir de manière à
occasionner le maximum de dégâts (tirs à bout portant, tirs à la tête).

Comment la presse, les responsables politiques, les porte parole
policiers peuvent-ils encore s’étonner, lorsque le maintien de l’ordre
social s’attaque brutalement aux pauvres, aux précaires et aux
contestataires de toutes sortes et que ses agents haussent le tir en
visant les têtes, que ceux qui sont en butte à ces tirs policiers
envisagent, et parfois décident, d’utiliser eux aussi des armes à feu ?

Le débat public s’est récemment fait l’écho de l’énorme multiplication
des mises en garde-à-vue comme des procédures pour « outrages,
rébellion, violences à l’encontre d’agents dépositaires de la force
publique ». Une autre face de l’activité policière est maintenant
clairement mise en lumière : pour terroriser les anormaux, les
opposants, pour dissuader toute insoumission, on tire à la tête.

Nous ne l’acceptons pas et appelons à s’opposer partout à cette
nouvelle surenchère de la violence policière

Rdv dimanche à 15h pour la réunion de la Clinique en exil, marché
Croix de Chavaux

Manifestation lundi 13 juillet à 18h, rdv à l’entrée de la rue du
capitaine Dreyfus, m° Croix de chavaux
Revenir en haut Aller en bas
Ricky
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3083
Age : 53
Localisation : Franche-Comté
Humeur : Karpattesque
Date d'inscription : 10/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Dim 12 Juil 2009 - 20:58



les images sont pas top top ....mais on voit bien.....à regarder avant que ce soit censuré
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/mamzrick
Ricky
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3083
Age : 53
Localisation : Franche-Comté
Humeur : Karpattesque
Date d'inscription : 10/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Dim 12 Juil 2009 - 21:40





L'arme à létalité atténuée conçue pour des interventions à courte distance (10m).

Leur système double action sécurisé semblable à celui d’un révolver permet l’utilisation d’une seule main et rend virtuellemment impossible tout départ accidentel.

Une gamme de Flash-Ball destinée aux professionnels. Entièrement en métal, ils sont moins encombrants et plus ergonomiques.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/mamzrick
Filou
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1531
Age : 78
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Mer 15 Juil 2009 - 10:13

Montreuil : un journaliste du Monde en garde à vue lors d'un reportage

Lors de la dispersion musclée d'une manifestation, lundi, à Montreuil, les policiers ont arrêté un journaliste du Monde alors qu'il couvrait l'événement. Il raconte sa garde à vue.

Lors de la manifestation organisée lundi 13 juillet après-midi en réponse aux violences policières subies par un jeune réalisateur, sérieusement blessé à l'œil par un tir de flashball, dans la ville de Montreuil (Seine-Saint-Denis), un journaliste du Monde, qui couvrait la manifestation, a été interpellé et placé en garde à vue.
Alors que "la manifestation était en train de se disperser", "j'ai soudain été plaqué au sol et j'ai entendu dire 'toi aussi, tu viens avec nous'", raconte Adrien Morin mardi 14 juillet, dans le quotidien au sein duquel il effectue un stage.

"Sales gauchos"
Dans le fourgon, les deux manifestants qui accompagnent le journaliste se font traiter de "sales gauchos" par les policiers chargés de leur encadrement.
"Regroupés à onze dans une petite pièce de 4 ou 5 mètres carrés" la mise en garde à vue débute par la procédure habituelle : " Ils nous ont envoyés dans une salle de fouille où il y avait deux policiers : nous avons été déshabillés, caleçon sur les genoux, et fouillés, ils nous ont enlevé nos lacets et celui qui tenait mon pantalon de jogging et ils nous ont pris nos montres", précise-t-il dans Le Monde.

Des conditions douteuses
Il est enfermé avec cinq personnes, dans "une salle de garde à vue avec deux caméras au plafond et des graffitis sur les murs peints avec du sang et des excréments". Lors de son transfert, vers le "dépôt de Bobigny", Adrien Morin est "menotté dans le dos". Il y sera détenu jusqu'à 6h30 du matin, heure à laquelle son avocat parvient à le faire sortir. Entre temps il aura été convoqué par un policier, au dépôt : "Si tu es le petit gentil du lot, ils ne vont pas te laisser partir comme ça", lui a-t-il dit.
Adrien Morin, lui, retient qu'entre 21h30, heure de son arrestation, et 6h30 le matin, heure de sa sortie, aucun agent de police n'a fait mine de s'intéresser à son cas lorsqu'il a dit de nombreuses fois être journaliste.
(Nouvelobs.com)
Revenir en haut Aller en bas
Filou
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1531
Age : 78
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Sam 18 Juil 2009 - 19:37

Citation :
Une spectatrice tuée dans une collision sur la route du Tour

La spectatrice, qui a été percutée par une moto de la garde républicaine, était âgée de 61 ans. Elle a voulu traverser entre le passage des coureurs échappés et le peloton. L'accident a fait deux autres blessés.
Revenir en haut Aller en bas
dd
Sous la fenêtre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 353
Age : 51
Localisation : cergy pontoise
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Lun 31 Aoû 2009 - 7:39

http://www.dailymotion.com/video/x9ovrs_action-discrete-comment-insulter-un_fun

bon je ne sais toujours pas mettre une video, faudra qu'on m'explique
Revenir en haut Aller en bas
Ricky
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3083
Age : 53
Localisation : Franche-Comté
Humeur : Karpattesque
Date d'inscription : 10/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Lun 31 Aoû 2009 - 10:46

ben c'est pas ce lien là qu'il faut mettre ...........mais le lecteur exportable

ceci dit top
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/mamzrick
dd
Sous la fenêtre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 353
Age : 51
Localisation : cergy pontoise
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Lun 31 Aoû 2009 - 20:33

oui à chaque fois je fais ça, et ça marche pas je craque je craque
Revenir en haut Aller en bas
Ricky
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3083
Age : 53
Localisation : Franche-Comté
Humeur : Karpattesque
Date d'inscription : 10/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Lun 31 Aoû 2009 - 20:36

dans ton profil coche accepter le html....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/mamzrick
dd
Sous la fenêtre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 353
Age : 51
Localisation : cergy pontoise
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Mar 1 Sep 2009 - 8:45



Dernière édition par dd le Mar 1 Sep 2009 - 8:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vous-avez demander quoi pour Noel réaliste .
» Quel est le premier album d'Iron Maiden que vous avez écouté
» Les chansons que vous avez honte d'aimer...
» Les derniers films que vous avez vu.
» Si vous avez besoin de mes services

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Karpatt :: Discussion Générale :: Au bar du silence, on dit c'qu'on veut et c'est pas l'patron qui va nous en empêcher-
Sauter vers: