Karpatt
Bienvenue sur le forum Karpatt

Karpatt

forum officiel du groupe Karpatt
 
AccueilAccueil  le myspace Karpattle myspace Karpatt  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
samh
Vieilles


Masculin
Nombre de messages : 254
Age : 47
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Ven 13 Fév 2009 - 17:28

Pas de date, pas de signature...Ca aide pas à la crédibilité du propos, ce qui est dommage surtout si c'est fondé.


En cherchant un peu, ça serait arrivé le 22 janvier...Bon...ils ont pas de news de leurs potes manquants depuis ? Pas d'autres infos sur le pourquoi du comment ?
Si c'est le cas, oui , c'est bien grave...
Sinon, c'est juste un joli signe d'objectivité de ne pas donner les suites 3 semaines après...

Juste pour info, parmi les "anomalies" et en passant sur le éléments bien subjectifs étalés avec complaisance par l'auteur : si vous voulez déposer plainte contre un flic, il faut le faire directement à l'IGS ou auprès du Procureur de la République. Comme ça, ce ne seront pas ses collègues avec qui il bosse tous les jours qui feront l'enquète.


Qu'il y ai des cons dans la Police, c'est bien possible, sûr même.....mais pas forcément moins que dans les "bars de gauchos" pour reprendre les termes de l'auteur. Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Filou
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1531
Age : 78
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Ven 13 Fév 2009 - 17:44

En fait ça a été répercuté par des listes de messageries, le premier message que j'ai avait une signature UP&down radioshow (ska-rocksteady-two tone-revival-punk & roots ska-and much more...) maiss c'était déjà du reconditionné.

http://www.up-down.new.fr

Après ça met toujours du temps à se diffuser, donc on saura les suites plus tard... ou pas si il n'y en a pas.
Revenir en haut Aller en bas
Filou
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1531
Age : 78
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Sam 14 Fév 2009 - 18:12

Décès de l'inventeur du pistolet électrique Taser

Souffrant de la maladie d'Alzheimer, Jack Cover, 88 ans, était également l'inventeur d'une brosse à dents électrique et d'interrupteurs déclenchés par la voix.

L'inventeur du pistolet électrique Taser, Jack Cover, est décédé samedi 14 février en Californie (ouest des Etats-Unis), à l'âge de 88 ans, a annoncé l'entreprise qui produit cette arme controversée.
Scientifique en aérospatiale, Jack Cover, qui souffrait depuis plusieurs années de la maladie d'Alzheimer, est mort des suites d'une pneumonie dans une maison de retraite de Mission Viejo.

"Inventeur influent"

"Jack était l'un des inventeurs les plus influents des temps modernes dont les inventions ont eu un impact sur des centaines de milliers d'officiers des forces de l'ordre, de citoyens et même de présumés criminels", a déclaré le président et fondateur de Taser International, Rick Smith, dans un communiqué.
"Le rêve de Jack de réduire la violence avec la technologie du Taser avait été réalisé avec sa première invention du Taser ECD", a estimé Rick Smith, rappelant que Jack Cover dirigeait l'équipe scientifique à la création de Taser International.

334 morts aux USA depuis 2001

Formé en physique nucléaire, Jack. Cover avait passé l'essentiel de sa carrière dans l'industrie aérospatiale et de défense, travaillant notamment pour la société North American Aviation, qui devint plus tard Rockwell International, un sous-traitant de l'agence spatiale américaine (NASA).
Selon le Los Angeles Times, il était également l'inventeur d'une brosse à dents électrique et d'interrupteurs électriques déclenchés par la voix.
Il a commencé à travailler dès les années 1960 sur le concept de pistolet électrique, en réponse aux tentatives de détournements d'avions et pour neutraliser sans risque les pirates de l'air.
Le pistolet Taser est aujourd'hui utilisé partout dans le monde, au sein de près de 13.000 services de police et de diverses agences de sécurité, dont la police de Los Angeles.
Son utilisation est cependant controversée, et selon l'organisation de défense des droits de l'homme Amnesty International, 334 personnes sont mortes aux Etats-Unis entre 2001 et août 2008 après avoir subi le choc électrique d'un Taser.
Revenir en haut Aller en bas
Ricky
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3083
Age : 53
Localisation : Franche-Comté
Humeur : Karpattesque
Date d'inscription : 10/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Sam 14 Fév 2009 - 18:21

dommage que la maladie d'Alzheimer ne l'est pas frappé plus tôt pas jouasse
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/mamzrick
samh
Vieilles


Masculin
Nombre de messages : 254
Age : 47
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Dim 15 Fév 2009 - 0:38

'faut pas se plaindre...Si ce gars a vraiment fait des études dans la physique nucléaire, on a quand même eu pas mal de bol qu'il n'invente que le Taser...




à part pour les au moins 334 personnnes pour qui une bille d'uranium à la place d'un dard électrique aurait pas changé grand chose au résultat final
Revenir en haut Aller en bas
Filou
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1531
Age : 78
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Ven 27 Mar 2009 - 15:03

27/03/2009
Sanctions contre un gendarme qui affichait sur Facebook son goût pour les ratonnades


Un jeune gendarme mobile d'Aubervilliers a depuis hier un sérieux souci avec sa hiérachie. Ce militaire, inscrit sur Facebook, affichait son profil public en revendiquant à la fois sa profession de gendarme et ses opinions "d'extrême-droite". Au chapitre centre d'intérêts, il notait : "les croisades, les ratonnades, le nationalisme" et revendiquait son goût pour le "rock identitaire français". G.R. était inscrit à des groupes intitulés "Pour que les CRS chargent au sabre les manifs de gauche", "Vive la race blanche" ou encore "Tu niques la France... Dégage". Depuis hier, le profil de ce militaire a été fermé.

L'affaire a été révélée jeudi par Le Monde. "C'est comme cela que nous l'avons appris" reconnait-on dans la gendarmerie. Vérification faite, il ne s'agissait pas d'un mauvais farceur. Dans un communiqué, la gendarmerie a réagit en estimant que les opinions exprimées sur Facebook était "manifestement contraires à l'éthique" et que "leur expression publique porte atteinte à l'obligation de neutralité et au devoir de réserve qui s'imposent à tout gendarme".

Le "moblot" (surnom des gendarmes mobiles) a été immédiatement suspendu de ces fonctions "à titre conservatoire". La Direction générale de la gendarmerie nationale a alerté le procureur de la République de Bobigny pour l'aspect judiciaire de l'affaire. En interne, l'Inspection technique [la police des polices au sein de la gendarmerie] est également saisie de ce cas. "Des mesures d'ordres disciplinaire et statutaire seront prises avec toute la rigueur qui convient" assure la gendarmerie. Ce sous-officier n'était pas encore militaire de carrière et servait toujours dans le cadre d'un contrat de 5 ans courant jusqu'à la fin de l'année. Ce "moblot" qui rêvait de ratonnades va devoir quitter rapidement l'uniforme.
Revenir en haut Aller en bas
samh
Vieilles


Masculin
Nombre de messages : 254
Age : 47
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Sam 28 Mar 2009 - 1:36



Dernière édition par samh le Sam 25 Avr 2009 - 3:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ricky
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3083
Age : 53
Localisation : Franche-Comté
Humeur : Karpattesque
Date d'inscription : 10/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Jeu 2 Avr 2009 - 10:44

Amnesty International épingle les violences policières en France



Les violences policières restent trop souvent impunies en France, qui ne s'est pas donné les moyens d'enquêter en toute indépendance pour permettre aux victimes d'obtenir réparation, estime Amnesty International.

Dans un rapport intitulé "Des policiers au-dessus des lois" publié jeudi, l'organisation de défense des droits humains déplore que les différentes infractions (homicides, usages abusifs de la force, injures racistes, etc.) commises par des membres des forces de l'ordre ne soient "pas souvent suivies d'enquêtes effectives" et que leurs responsables soient "rarement traduits en justice".

Ces accusations sont repoussées par le ministère de l'Intérieur, qui s'est dit "choqué" par le titre du rapport. "Personne n'est au-dessus des lois dans ce pays, et surtout pas les policiers", a estimé son porte-parole, Gérard Gachet.

Amnesty déplore le manque de statistiques concernant les violences commises par des représentants de l'autorité et réclame des enquêtes indépendantes.

"Ni le système pénal, ni les dispositifs d'inspection internes de la police, ni la Commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS) ne répondent totalement aux exigences des normes et du droit internationaux relatifs à l'obligation de mener des enquêtes impartiales, indépendantes et effectives dans les plus brefs délais", peut-on lire dans le rapport.

"C'est la police qui fait des enquêtes sur la police, parfois même des gens du même service", a souligné lors d'une conférence de presse David Diaz-Jogeix, directeur adjoint du programme Europe et Asie centrale d'Amnesty International.

"Les sanctions pour les policiers qui s'écartent des règles d'éthique ou de déontologie sont extrêmement sévères", a répliqué le porte-parole du ministère de l'Intérieur, où une délégation d'Amnesty a été reçue mardi.

"Il y a 140.000 policiers en France et 105.000 gendarmes. Donc, on ne peut pas imaginer qu'il n'y ait jamais d'écarts mais ils sont très minimes", a ajouté Gérard Gachet, selon qui le ministère n'est pas opposé au principe de rapports annuels "fiables et crédibles" sur les violences policières.

DÉCÈS JUGÉS SUSPECTS

Le rapport d'Amnesty dénonce des attitudes discriminatoires à l'égard des minorités "visibles" et des personnes dites "vulnérables" (migrants en situation irrégulière, réfugiés, sans domicile fixe, femmes).

L'organisation fournit plusieurs exemples de violences policières présumées et notamment de décès jugés suspects auxquels la justice n'a pas donné de suite.

Tel celui d'Abdelhakim Ajimi, mort le 9 mai 2008 après avoir été maîtrisé par des policiers lors de son arrestation à Grasse (Alpes-Maritimes). Deux policiers soupçonnés d'être impliqués dans cette affaire n'ont pas été mis en examen et continuent de travailler dans la ville, tandis que l'enquête se poursuit.

Est également cité le cas d'Abou Bakari Tandia, Malien en situation irrégulière mort en garde à vue au commissariat de Courbevoie après être tombé dans le coma en décembre 2004. Les policiers affirment qu'il s'est jeté contre un mur, ce que la famille juge impossible au regard des rapports médicaux.

Lors de la conférence de presse, qui s'est tenue au siège parisien d'Amnesty, plusieurs personnes ont témoigné. Parmi elles, Albertine Sow a raconté la violente altercation entre la police, son frère et son cousin à laquelle elle s'est retrouvée mêlée en 2006 en bas de chez elle à Paris, alors qu'elle était enceinte de six mois.

"Dans l'ensemble, la police fait un travail difficile, dangereux et professionnel, mais aucun système n'est parfait", a déclaré Stephan Oberreit, président d'Amnesty en France.

Il a réclamé "plus de formation" et "un encadrement plus strict" des membres des forces de l'ordre pour éviter les bavures.

Pour Amnesty, lutter contre l'impunité pourrait contribuer à améliorer les rapports entre les représentants de l'autorité et la population.

"La police ne peut pas agir de façon professionnelle s'il n'y a pas une relation de transparence et de confiance avec le public", a noté David Diaz-Jogeix.

Gérard Gachet ne croit quant à lui "pas du tout à un divorce massif entre les Français et leur police".

Elizabeth Pineau, édité par Danielle Rouquié
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/mamzrick
Filou
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1531
Age : 78
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Jeu 2 Avr 2009 - 10:54

À la Une < Société
Même sujet ...



VIOLENCE
Amnesty dénonce "l'impunité" de la police française

NOUVELOBS.COM | 02.04.2009 | 10:39

Dans un rapport intitulé "France, des policiers au-dessus des lois", l'ONG entend démontrer que les forces de l'ordre bénéficient d'une certaine impunité et craint "l'existence d'un racisme institutionnalisé au sein des organes chargés de l'application des lois en France".

Dans un rapport publié jeudi 2 avril, Amnesty International dénonce "l'impunité" dont bénéficie en France des membres des forces de l'ordre accusés de graves violations des droits de l'Homme et demande aux autorités françaises de mettre en place un "organe d'enquête indépendant".
Des requêtes qui bénéficieront de peu d'échos aux ministères de l'Intérieur et de la Justice, qui récusent les accusations de l'ONG.
"Ni le système pénal, ni les dispositifs d'inspection internes de la police, ni la Commission nationale de la déontologie de la sécurité (CNDS) ne répondent totalement aux exigences des normes et du droit internationaux relatifs à l'obligation de mener des enquêtes impartiales, indépendantes et effectives dans les plus brefs délais", dénonce le rapport.

"Aucun policier n'est au-dessus des lois"
En France, les plaintes pour homicides illégaux, passages à tabac, injures racistes et usage abusif de la force par des agents de la force publique "ne sont pas souvent suivies d'enquêtes effectives" et "les responsables de ces actes sont rarement traduits en justice", selon le rapport intitulé "France - des policiers au-dessus des lois ?".
Une affirmation démentie "formellement" par le porte-parole du ministère de la Justice Guillaume Didier, selon lequel "il y a des enquêtes pénales systématiques et des poursuites si les éléments sont suffisants".
A l'instar des autres syndicats de police, Yannick Danio de l'Unsa-police (1er syndicat de gardiens de la paix) a jugé "très exagérées" les affirmations d'Amnesty.
David Diaz, directeur adjoint du programme Europe d'Amnesty, dénonce "un système qui favorise l'impunité et nuit à la réputation de la majorité des représentants de l'ordre qui respectent la légalité". "Aucun policier n'est au-dessus des lois", rétorque de son côté le ministère de l'Intérieur.
Amnesty s'appuie sur une douzaine de cas emblématiques faute de statistiques globales dont l'organisation demande la publication dans un souci de "transparence".

"Dimension raciste évidente"
Selon Amnesty, la grande majorité des plaintes dont l'ONG a eu connaissance concerne des ressortissants étrangers ou des Français appartenant à une minorité dite "visible". "La dimension raciste est évidente", accusent les rédacteurs du rapport. "Cette tendance a aussi été constatée avec préoccupation par les organes de défense des droits humains des Nations unies et par la CNDS, et fait craindre l'existence d'un racisme institutionnalisé au sein des organes chargés de l'application des lois en France".
Par ailleurs, Amnesty International dit avoir aussi constaté un phénomène inquiétant. Les personnes qui protestent ou tentent d'intervenir lorsqu'elles sont témoins de mauvais traitements infligés par des policiers sont elles-mêmes accusées d'outrage envers une personne dépositaire de l'autorité publique ou de rébellion. Dans d'autres cas, des personnes qui se sont plaintes d'avoir subi des mauvais traitements sont accusées de diffamation par les agents concernés.

Faible taux de comparution pour violences policières
L'ONG "pense que ces pratiques peuvent exercer une dissuasion très forte sur les personnes qui essaient d'obtenir justice après avoir été témoins ou victimes de violations des droits humains", assure le rapport. "Elles risquent donc d'aggraver encore le climat d'impunité actuel".
Préoccupé par le faible taux de comparution en justice des responsables présumés de bavures ou de violences policières, Amnesty préconise la publication de statistiques régulières et exhaustives sur les plaintes pour fautes déposées contre des agents de la force publique, notamment sur les plaintes pour mauvais traitements.
Selon le rapport, ces données incluraient des informations sur le nombre de plaintes pour mauvais traitements et sur les mesures prises en réponse à chaque plainte, les conclusions des éventuelles enquêtes pénales et disciplinaires, des chiffres sur les allégations de violences racistes et des données statistiques sur la nationalité et l'origine ethnique des plaignants.
Des "informations limitées" de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) couvrant les régions extérieures à Paris et sa petite couronne indiquent qu'en 2006 au moins 639 "allégations de faits de violence" ont visé des policiers, aboutissant à 114 sanctions disciplinaires pour "violences avérées" et huit radiations.
De son côté, la chancellerie indique sur la base des casiers judiciaires que 130 condamnations ont été prononcées en 2006 pour violences par personne dépositaire de l'autorité publique (dénomination ne permettant pas d'isoler les policiers).

"Disparitions de dossiers"

Selon David Diaz, "la France ne respecte pas ses obligations internationales en matière de respect du droit à la vie et de lutte contre la torture et les mauvais traitements".
Amnesty cite notamment le cas d'Abdelhakim Ajimi, mort le 9 mai 2008 d'une "asphyxie mécanique" à Grasse (Alpes-Maritimes) après avoir été plaqué au sol par des policiers lors de son arrestation.
Malgré l'ouverture d'une enquête pour "homicide involontaire", "les responsables de la mort de mon fils de 22 ans patrouillent encore à Grasse (Alpes-Maritimes) où ils sont supposés représenter l'ordre", témoigne le père de la victime Boubaker Ajimi.
Amnesty souligne également que les procédures pénales sont "très lentes", souvent marquées par des "pertes ou disparitions de dossiers ou d'éléments de preuve".
Ainsi "plus de quatre ans après on ignore toujours les cause de la mort" d'Abou Bakari Tandia, sans-papiers malien tombé dans le coma en décembre 2004 pendant une garde à vue au commissariat de Courbevoie (Hauts-de-Seine) et décédé un mois plus tard, souligne son avocate Julie Garnier, précisant notamment que la famille a dû porter plainte pour "destruction de preuves" pour avoir accès au dossier médical.
Amnesty s'inquiète également de la "dimension raciste" de certaines de ces affaires.
Revenir en haut Aller en bas
Ricky
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3083
Age : 53
Localisation : Franche-Comté
Humeur : Karpattesque
Date d'inscription : 10/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Ven 3 Avr 2009 - 17:56

Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/mamzrick
Cath
Déménageur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 791
Age : 48
Localisation : dans le pays de la cancoillotte...
Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Ven 3 Avr 2009 - 22:20

Excellent !!! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
samh
Vieilles


Masculin
Nombre de messages : 254
Age : 47
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Ven 3 Avr 2009 - 23:41





Dernière édition par samh le Sam 25 Avr 2009 - 3:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ricky
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3083
Age : 53
Localisation : Franche-Comté
Humeur : Karpattesque
Date d'inscription : 10/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Ven 3 Avr 2009 - 23:45

c'était pas toi ? moqueur
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/mamzrick
samh
Vieilles


Masculin
Nombre de messages : 254
Age : 47
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Ven 3 Avr 2009 - 23:51

..


Dernière édition par samh le Sam 25 Avr 2009 - 3:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
mamz
En pleine mer
avatar

Féminin
Nombre de messages : 585
Age : 39
Localisation : caen
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Sam 4 Avr 2009 - 12:18

samh a écrit:
les télégrammes,...

ça existe encore???
et vous avez aussi des minitels?????? clown
Revenir en haut Aller en bas
http://mamzrick.forumactif.com/portal.htm
dd
Sous la fenêtre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 353
Age : 51
Localisation : cergy pontoise
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Sam 4 Avr 2009 - 12:37

moi je connaissais déjà, mais j'avoue que ça me fait marrer à chaque fois que je l'écoute, c'est pas bien méchant je trouve Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
samh
Vieilles


Masculin
Nombre de messages : 254
Age : 47
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Sam 4 Avr 2009 - 12:40



Dernière édition par samh le Sam 25 Avr 2009 - 3:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Filou
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1531
Age : 78
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Sam 4 Avr 2009 - 14:15

mamz a écrit:
samh a écrit:
les télégrammes,...
ça existe encore???
et vous avez aussi des minitels?????? clown

Nan ils viennent de passer aux sémaphores... c'est pour ça qu'ils prennent que des grands comme Sam, pour pouvoir se transmettre des appels au dessus de nos têtes (Sam Mobile Sémaphore)
Revenir en haut Aller en bas
Filou
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1531
Age : 78
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Sam 4 Avr 2009 - 18:24

Besançon : un collectif de journaliste dénonce "des dérapages" de la police

Les journalistes dénoncent, entre autre, l'interpellation d'un de leur collègue qui couvrait l'arrestation d'un automobiliste, en mars dernier, ainsi qu'un contrôle d'identité "d'une équipe de France 3 devant un collège de Vesoul" début avril.

Vittorio de Filippis manifeste pour le respect de la liberté d'expression des journalistes, le 5 décembre 2008 (Sipa)
Un collectif de journalistes de Franche-Comté, constitué à la suite de l'altercation entre un reporter et des policiers à Besançon, a dénoncé vendredi 3 avril, dans un communiqué des "dérapages" des forces de l'ordre.
"Les journalistes professionnels de Franche-Comté ont été choqués par l'interpellation d'un collègue le 30 mars alors qu'il faisait son métier lors de l'arrestation à Besançon d'un automobiliste auteur d'un rodéo dans les rues", indique le communiqué du "Collectif du 30 mars".
"Ils ont également été surpris par un contrôle d'identité sans raison apparente le 1er avril d'une équipe de France 3 devant un collège de Vesoul", ajoute-t-il.

"Entrave à la liberté d'expression et du travail"

Ce collectif, qui "vient de se constituer en réponse à ces faits", "dénonce de tels dérapages et demande que ces excès cessent".
Il estime que "ces deux exemples de dérapage en Franche-Comté ne font que s'ajouter à la longue liste d'autres problèmes rencontrés par les journalistes en France depuis quelques mois".
Journaliste du quotidien l'Alsace-Le Pays, Claude Mislin a porté plainte mardi pour "entrave à la liberté d'expression et du travail" et "violences volontaires", à la suite d'une altercation la veille avec la police nationale, qui interpellait un homme considéré comme "dangereux". Dans un communiqué, le SNJ a dénoncé "une bavure", estimant que Claude Mislin avait été "molesté par des policiers".
L'Unsa Police du Doubs avait indiqué mercredi, dans un communiqué, que les policiers de Besançon concernés par cette plainte, se sentant injustement mis en cause, allaient déposer plainte pour "dénonciation calomnieuse".
Le collectif a sollicité une audience auprès du préfet de Franche-Comté.

La France régulièrement épinglée par la CEDH

La Ligue des droits de l'Homme "s'inquiète de cette grave dérive : les attaques incessantes du pouvoir et de l'UMP contre la presse, la multiplication des perquisitions, gardes à vue et autres procédés pour obtenir des journalistes qu'ils livrent leurs sources sont intolérables". Elle rappelle que "la France est régulièrement condamnée par la Cour européenne des droits de l'Homme pour ses atteintes à la liberté de la presse".
Revenir en haut Aller en bas
Ricky
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3083
Age : 53
Localisation : Franche-Comté
Humeur : Karpattesque
Date d'inscription : 10/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Dim 5 Avr 2009 - 11:30

Filou a écrit:
(Sam Mobile Sémaphore)
:lol!:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/mamzrick
mamz
En pleine mer
avatar

Féminin
Nombre de messages : 585
Age : 39
Localisation : caen
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Dim 5 Avr 2009 - 21:40

samh a écrit:

Et les télégrammes, on les reçoit plus par courrier, hein, mais par un système de transmission interne...quelques centaines toutes les semaines pour des stages, des compte-rendus, des avis de recherches, des circulaires, des consignes...

oui oui ça s'appelle "e mail" ... ça commence à bien marcher comme truc faux-cul 2
Revenir en haut Aller en bas
http://mamzrick.forumactif.com/portal.htm
samh
Vieilles


Masculin
Nombre de messages : 254
Age : 47
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Mar 7 Avr 2009 - 1:11



Dernière édition par samh le Sam 25 Avr 2009 - 3:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Filou
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1531
Age : 78
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Jeu 9 Avr 2009 - 20:25

Citation :
G20: un policier suspendu après la mort d'un homme
Le policier avait été filmé à Londres en train de pousser au sol un manifestant qui est mort peu après. 09.04 à 19h14

Citation :
Diffusion d'une vidéo : le policier suspendu
Une image tirée de la vidéo (DR)
Le policier soupçonné d'avoir diffusé sur internet une vidéo filmée par une caméra de surveillance d'un bus de la RATP, montrant l'agression d'un homme par une bande de jeunes, comparaîtra prochainement devant le conseil de discipline. 09.04 à 19h07

Citation :
CRS accusés de "caillassage" : une seconde vidéo
Une seconde vidéo semble confirmer les accusations de "caillassage" portées par des manifestants anti-Otan à l'encontre d'un groupe de CRS. 09.04 à 19h11
Revenir en haut Aller en bas
Ricky
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3083
Age : 53
Localisation : Franche-Comté
Humeur : Karpattesque
Date d'inscription : 10/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Ven 10 Avr 2009 - 12:03

Bastia : France 3 apporte la preuve qu'il y a eu tir tendu
Le 30 mars, Xavier, un collégien, est grièvement blessé lors d'une manifestation. Des témoins accusent la police d'avoir procédé à un tir tendu de grenade lacrymogène sur l'adolescent. Les forces de l'ordre et le ministère de l'Intérieur démentent.

Des vidéos montrent pourtant le contraire. Un reportage de France 3 Corse va dans le même sens.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les responsabilités mais pour la famille de Xavier, il y a eu volonté de nuire de la part des forces de l'ordre. Jean-Guy Talamoni, homme politique et avocat de la famille, a assuré à Rue89 détenir des témoignages nombreux décrivant des tirs tendus :

« Les autorités mentent, c'est évident. Les mensonges n'apaisent rien, si Michèle-Alliot Marie avait reconnu qu'il y avait eu une erreur, les tensions auraient pu être évitées.

« Là, l'enquête est en cours mais nous allons demander sa requalification en “tentative d'homicide” et “non assistance en personne en danger”. Les policiers sont allés jusqu'à tirer sur les véhicules de pompiers et du Samu qui venaient médicaliser l'enfant.

« C'est un gosse ! Il faut être dérangé pour avoir tirer sur un gamin comme ça ! Comment comprendre que pour quelques centimètres de la pelouse de Christian Clavier, on a viré le responsable de la sécurité en Corse et que là, on ne prend aucune sanction ? »

A Bastia, les autorités refusent toujours de nous répondre. Sur France 3, Gilles Leclair, coordinateur des forces de sécurité en Corse, a redonné la même version : non, il n'y a pas eu de tirs tendus






http://www.raidh.org/-Violences-policieres-.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/mamzrick
Ricky
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3083
Age : 53
Localisation : Franche-Comté
Humeur : Karpattesque
Date d'inscription : 10/08/2008

MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   Ven 10 Avr 2009 - 12:09

http://www.raidh.org/kitkeufv3.pdf
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/mamzrick
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vous avez demandé la Police ? ne quittez pas...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vous-avez demander quoi pour Noel réaliste .
» Quel est le premier album d'Iron Maiden que vous avez écouté
» Les chansons que vous avez honte d'aimer...
» Les derniers films que vous avez vu.
» Si vous avez besoin de mes services

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Karpatt :: Discussion Générale :: Au bar du silence, on dit c'qu'on veut et c'est pas l'patron qui va nous en empêcher-
Sauter vers: